Société

Depuis 1985, RESIP édite la Base Claude Bernard, Base de données sur les Médicaments et les produits de santé, consultée chaque jour par plus de 100 000 professionnels de santé en France et à travers le monde.

Acteur majeur dans la sécurisation du circuit du médicament, RESIP met en oeuvre Réactivité, Efficacité et Innovation au service des professionnels de santé.

Interlocuteur reconnu dans le domaine du développement informatique, RESIP accompagne et conseille les éditeurs de l'intégration à la certification de leurs logiciels métiers (LAP, LAPH, LAD).

RESIP a rejoint en 2001 le groupe CEGEDIM, leader français du CRM pharmaceutique. Entreprise mondiale de technologies et de services spécialisée dans le domaine de la santé, Cegedim propose des prestations de services, des outils informatiques, des logiciels spécialisés, des services de gestion de flux et de bases de données.


Nos équipes

L'équipe informatique

Notre équipe informatique assure le développement de nouvelles fonctionnalités pour que nos solutions s'adaptent continuellement aux attentes des utilisateurs en profitant des progrès technologiques.
Nos ingénieurs développement assurent l'accompagnement de nos éditeurs partenaires, de l'intégration à  la certification de leurs logiciels métiers (LAP, LAPH, LAD).

Nous avons le souci permanent d'accompagner nos partenaires, notamment par une assistance lors du processus de certification HAS de leurs logiciels ou de la mise à  jour de la base de données.


L'équipe scientifique

L'équipe scientifique de RESIP, qui produit la Base Claude Bernard (BCB), est exclusivement composée de professionnels de santé : Médecins, Pharmaciens et Préparateurs en pharmacie.
Notre équipe est dimensionnée de façon à produire une information conforme aux Autorisations de Mise sur le Marché (AMM) des médicaments.
Un important travail d'auteur est réalisé pour sécuriser le circuit du médicament et informer précisément les professionnels de santé et les patients sur les traitements thérapeutiques. Toute information est vérifiée, contrôlée et débattue pour aboutir à  un contenu scientifique qui soit le plus pertinent possible. Guidé par un système qualité performant, ce service a permis de faire de BCB la première base agréée par la HAS en 2008.

La qualité de l'information sur le médicament est une préoccupation permanente pour notre service scientifique.

Nos valeurs

L'exhaustivité : la BCB recense l'intégralité des spécialités pharmaceutiques.

La neutralité : les différences de présentation, de traitement ou de délai de diffusion de l'information ne peuvent avoir pour seules justifications que l'intérêt du patient, celui de la collectivité ou la facilitation du travail du prescripteur.

L'exactitude : les informations mises à  disposition sont conformes aux données de la science, aux lois et aux règlements. La mise à disposition des références à  l'origine de ces informations permet à  l'utilisateur d'apprécier la valeur et l'utilité de ces informations.

La fraicheur : les informations sont mises à  disposition de l'utilisateur dans un délai raisonnable à  partir de leur publication.

La complétude : ce terme recouvre la quantité d'informations se rapportant à  une spécialité pharmaceutique ou à  une dénomination commune précise, leur granularité, leur structure, leur codification ainsi que les fonctions qui permettent d'organiser, de sélectionner, de mettre en relation et de mettre à  disposition d'un logiciel ou directement de l'utilisateur les informations contenues dans la Base Claude Bernard.

Ces caractéristiques sont définies dans la charte de qualité de la HAS des bases de données.

Nos règles fondamentales

Assister sans contraindre
La Base Claude Bernard offre une aide à la prescription et à la dispensation facilitant le travail d'interprétation du professionnel de Santé sans interférer dans sa décision quant à la nécessité du traitement au cours de l'acte médical ou pharmaceutique.

Règles de conformité à  l'AMM
Les alertes générées par la Base Claude Bernard sont conformes aux informations officielles, généralement issues de l'AMM mais aussi parfois établies par des institutions faisant consensus.

Règle de précaution
Lorsqu'une information officielle peut donner lieu à  deux interprétations de niveaux de gravités différents, c'est généralement le niveau de gravité le plus élevé qui est choisi par l'équipe scientifique pour générer le signal d'information.


Règle de cohérence interne de l'AMM
Lorsque deux chapitres différents de l'AMM donnent des informations pouvant apparaître comme contradictoires c'est une recherche de consensus entre les professionnels de santé du service scientifique qui permet de générer le signal d'information au niveau adéquat.

Règle de non interprétation
La génération d'un signal d'information n'implique de la part de RESIP aucune interprétation diagnostique.
Il appartient au prescripteur ou au dispensateur de vérifier, en se référant au texte de la monographie, si l'alerte délivrée s'applique effectivement au dossier et à l'histoire du patient.

Règle de non fusion RCP
RESIP s'interdit toute fusion de RCP entre médicaments différents se référant par exemple à un seul nom commercial. En effet, les informations délivrées sont propres à une présentation particulière identifiée par un code CIP et une contenance mais sont communes au médicament défini par un nom commercial, un dosage et une forme galénique dont ces présentations sont dérivées.

Nos sources

Sources principales d'information
- Les Résumés des Caractéristiques du Produit (RCP ou Annexe N°1 de l'AMM) constituent la source officielle des monographies des médicaments référencés dans la Base Claude Bernard.
- Le catalogue des génériques est conforme au répertoire des génériques de l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM). Il est mis à jour dès parution sur le site institutionnel.
- Les Références Médicales Opposables sont conformes aux publications officielles.
- Les interactions médicamenteuses sont issues des RCP et du Thesaurus officiel, décrites et classées dans le respect des niveaux de gravité définis par l'ANSM.


Sources de la base de connaissances associées
Plusieurs classifications sont utilisées dans la base de connaissances associées :
- La classification Anatomique Thérapeutique et Chimique (ATC de l'OMS)
- La classification pharmaco-thérapeutique propriétaire (RESIP)
- La Classification Internationale des Maladies 10ème édition (CIM10 de l'OMS)
- La Classification Internationale des Soins Primaires (CISP de la WONCA)

Autres sources d'information :
- Les thesaurus des formes galéniques et voies d'administration sont alignés sur la liste des Standard Terms de la Commission Européenne.
- Le thesaurus des termes médicaux est constitué à  partir des RCP des médicaments et lié à la CIM10.
- Le thesaurus des composants est constitué à  partir des chapitres compositions des RCP des médicaments et aligné au dictionnaire de composants de l'ANSM.
- Les statuts des médicaments quant à  leur commercialisation effective sont fournis quotidiennement à  RESIP par Alliance Healthcare France.
- Les informations technico-réglementaires telles que le prix de vente des spécialités remboursables aux assurés sociaux, la liste des substances vénéneuses, le titulaire de l'AMM sont conformes aux parutions du Journal Officiel. Conformément à  la législation sur les prix, les produits de santé (médicaments ou non) dont le prix est fixé par le pharmacien ne comportent pas de prix de vente TTC.
Les prix TIPS sont conformes au Tarif Interministériel des Prestations Sanitaires publié par l'Union des Caisses Nationales de Sécurité Sociale (UCANSS).

Différence entre l'information officielle et la BCB
Pour des besoins de lisibilité inhérents à  toute information présentée sous forme électronique, l'affichage des informations sur les médicaments peut s'avérer différente de la structure de l'information originelle. Ces modifications ne portent que sur la forme.
Certaines alertes sont gérées par l'exploitation de listes constituées par RESIP à  partir de l'information officielle ; exemple : la gestion des hypersensibilités utilise la liste des composants, principes actifs et excipients, constituée à  partir de la composition des médicaments.

Les rectificatifs d'AMM pouvant ne porter que sur certains chapitres de l'AMM, les dates de révision reportées dans les monographies de la Base Claude Bernard sont propres à  chaque chapitre.
La mise à  jour quotidienne des informations sur les médicaments porte sur les nouvelles commercialisations de spécialités ainsi que sur les mises à  jour de contenu consécutives aux rectificatifs de RCP transmis par l'ANSM. Les dates de rectificatifs d'AMM sont notées dans les barres de titres des divers chapitres des monographies.

Financement


Les ressources de la Base Claude Bernard proviennent exclusivement des abonnements des utilisateurs médecins, pharmaciens et institutions hospitalières utilisant des logiciels de prescription, dispensation ou gestion basés sur la Base Claude Bernard.

A ce titre, la Base Claude Bernard est la seule base de données sur le médicament totalement indépendante de tout financement direct ou indirect, public ou privé, subvention, ressources publicitaires quelle qu'en soit l'origine : institution publique ou privée, association, assurance maladie, industriels de la pharmacie.

Consultez la BCB

Close